AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Elias Neale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elias Neale

avatar

Messages : 2
Date d'arrivée : 14/07/2014

MessageSujet: Elias Neale   Lun 14 Juil - 6:11
.
Elias Neale

Surnom
Aucun.
Nationalité
Anglais.
Fonction
Détenu criminel.
Depuis combien de temps
Un an.
Casier judiciaire
Homicides volontaires.
Âge
26 ans.
Orientation sexuelle
Asexuel hétéroromantique.
Particularité éventuelle
Albinos et borgne.



Description physique

Elias n'a jamais été très imposant. Mesurant environ 170cm, avec une stature svelte et des traits délicats, il n'a rien de viril. Chose qui le complexe un peu, d'ailleurs.
Ses caractéristiques les plus flagrantes sont cependant son œil manquant et son albinisme. Cheveux blancs courts, peau pâle, œil rouge, tout cela lui octroie une apparence originale.
L'absence de son œil gauche est dû à la violence de son père. S'il n'a pas d'oeil de verre pour remplir l'orbite vide, c'est que les médecins ont tenté de lui en mettre un suite à son énucléation... cependant, il y a eu une réaction de rejet. L'orbite vide est maintenant cachée par une longue mèche de cheveux qu'il laisse pousser dans ce but. Il a aussi besoin de lunettes pour voir de près.
Il se tient toujours droit, parle d'une voix posée et avec un léger sourire aux lèvres; une apparence calme qu'il arborait pendant son emploi et qu'il maintient encore aujourd'hui. Par habitude ou pour éviter de se briser en ces lieux sombres? Même lui ne saurait le dire.



Description psychologique

Calme et logique, il voit la vie comme quelque chose d'à la fois merveilleux et horrible. Son passé lui a montré les horreurs que peuvent accomplir les humains mais il a aussi apprit à utiliser son œil rouge pour apprécier les petits miracles que contient ce monde.
La moralité, la justice, ce ne sont pas des termes auquel il croit car, puisque l'être humain n'est ni totalement bon, ni totalement mauvais, ses actions ne peuvent être catégorisées aussi facilement. Il n'a d'ailleurs aucun regret pour avoir tué ses patients. La seule mort qui le rend coupable est celle de sa sœur, car il aurait aimé lui offrir son dernier vœu.
Son père biologique n'ayant jamais accepté ses cheveux blancs, ses yeux rouges, sa petite stature – ce qui lui valait des brutalités à la maison – Elias n'aime pas son apparence. Il est cependant habitué à entendre des insultes et des questions indiscrètes à son égard alors il réagit en restant silencieux ou en renvoyant des piques.



Histoire du personnage

Dans un monde différent, avec un autre début, Elias Neale aurait pu avoir une bonne vie.
Une vie sans problèmes et sans soucis; une vie où il aurait pu se concentrer sur ses passions sans jamais devenir l'homme qu'il était aujourd'hui. Une existence où il aurait sauvé à la place de tuer.
Or, ce n'était pas ce que le destin lui réservait.

Il y avait une vingtaine d'années de cela, une nouvelle sordide avait fait la une des journaux : une fillette avait été tuée par son grand frère. La petite fille avait réussi à blesser son attaquant en lui arrachant un œil. Un crime sordide, vraiment, surtout lorsqu'on savait que le grand frère n'avait que six ans à l'époque. Quel enfant pouvait être perverti au point d'éliminer sa petite sœur de sang froid? Quelles pensées obscures pouvaient habiter son âme?
Ce sont les questions que se posait la populace, alors que la vérité restait perdue dans l'esprit du jeune garçon.
Il se souviendrait toujours du regard de la jeune fille. Laissée pour morte par leur père, agonisant pendant des heures devant l'oeil maintenant unique de son grand frère, le suppliant encore et encore de faire cesser cette douleur – n'importe comment.
S'il avait eu un tout petit peu plus de courage, il l'aurait fait. Mais elle avait expiré son dernier soupire dans ses bras, sans son aide.

Le garçon fut enlevé de sa famille et envoyé dans une famille d'accueil, où il put vivre une vie relativement normale; difficile de dire totalement, car les événements de son enfance ne pouvaient que le laisser marqué à jamais. Physiquement et psychologiquement.

Les années passèrent et l'enfant devint bientôt un adolescent, puis un adulte. Il fallait avouer que tout ne fut pas rose pour lui, car sa différence visible faisait de lui une cible pour les brimades à l'école. Il continua cependant d'étudier avec détermination et obtint les résultats qui lui permirent d'aller à l'école de médecine.
Il apprit beaucoup de choses pendant ces années formatives. Il avait toutes les qualités pour devenir un excellent médecin : précision, vivacité, esprit logique. Il n'avait même pas peur de côtoyer la mort qui régnait, omniprésente, dans les couloirs de n'importe quel hôpital.
Non, il n'avait pas peur de la mort.

Il se dénicha un emploi peu après sa sortie de l'école et y travailla quelques années. Jusqu'à ce qu'on découvre qu'il était le responsable de la disparition de pentobarbital de sodium; un puissant barbiturique qui, à grande dose, provoquait la mort. Une enquête plus approfondie révéla qu'il avait tué une cinquantaine de ses patients avec ce produit. Des patients à la porte de la mort, certes; des patients qui se tordaient de douleur jour et nuit. Un meurtre restait cependant un meurtre, peu importe s'il s'habillait d'un terme comme « euthanasie ».
Pendant son procès, on lui demanda s'il regrettait ses agissements. Son avocat lui supplia de se taire, tout du moins de mentir. Il répondit malgré tout :
-J'ai eu un chien, il y a plusieurs années. Ce chien fut atteint d'une maladie qui le déroba de toute qualité de vie. Qu'avons-nous fait pour lui? Mon père lui a offert un dernier cadeau : une mort douce pour le libérer de ses souffrances. Et moi? Je suis médecin. Mon unique but est de protéger mes patients du mal qui les ronge... si je ne peux pas les guérir, laissez-moi leur offrir une fin digne. Si mon chien a ce droit, pourquoi mes patients devraient-ils vivre dans le désespoir et la douleur?

Son manque de regrets, le nombre de victimes et les événements de son passé firent en sorte qu'il se retrouva classé comme un criminel dangereux et envoyé à Ravenswood.



Informations complémentaires

Artiste de votre avatar ?
Surfacage.
Comment avez-vous découvert Ravenswood ?
Le site de forumactif.
Qu'en pensez-vous ?
J'aime le design!
Un dernier mot ?
Salut la compagnie~



Dernière édition par Elias Neale le Mar 15 Juil - 7:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sam Killoran
► GARDIENNE

avatar

Messages : 483
Date d'arrivée : 09/02/2013

Matricule
Âge: 28 ans
Sexualité: Pansexuelle
Numéro: #10-28G

MessageSujet: Re: Elias Neale   Lun 14 Juil - 21:28
.
Hello Elias et bienvenue par ici !
Bon courage pour la rédaction de ta fiche. Si jamais tu as une question ou besoin d'un petit coup de pouce dans une direction ou une autre, n'hésite pas à contacter James ou moi-même. On se fera un plaisir de t'aider.

Ton "asexuel héteroromantique" m'a fait sourire. J'ai hâte de voir ce que va donner ton personnage.

N'hésite pas à poster pour nous dire quand ta fiche sera terminée !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elias Neale

avatar

Messages : 2
Date d'arrivée : 14/07/2014

MessageSujet: Re: Elias Neale   Mar 15 Juil - 7:58
.
Merci~!

Alors voilà, je dirais que ma fiche est terminée. Je sais, c'est un peu court... si c'est trop court, je peux rajouter du texte mais l'essentiel est là! Oh, et s'il y a des détails pas assez... bah, détaillés, je peux modifier là aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Elias Neale   
.
Revenir en haut Aller en bas
 

Elias Neale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ravenswood :: L'asile carcéral Ravenswood :: Registre des occupants-