AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 [TERMINE] Une tarée s'invite sur les lieux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rei Akimera

avatar

Messages : 5
Date d'arrivée : 23/06/2014

Matricule
Âge: 24 ans
Sexualité: Hétérosexuelle
Numéro:

MessageSujet: [TERMINE] Une tarée s'invite sur les lieux   Lun 23 Juin - 19:19
.
REI AKIMERA

Surnom
Le monstre ; la sadique
Nationalité
Japonaise
Fonction
Détenue criminelle
Depuis combien de temps
Depuis quelques jours
Casier Judiciaire
Meurtres volontaires ; viols
Âge
24 ans
Orientation sexuelle
Hétérosexuelle
Trouble/Particularité éventuel(lle)
Trouble de la personnalité



Description physique

Du sang… pourquoi je vous parle de sang directement ? Tout simplement parce que si vous apercevez Rei dans un couloir ou bien dans la cours, vous risquez de la voir avec du sang sur ses vêtements. Tous ses vêtements sont tâchés de sang, enfin à son arrivée à l’asile Ravenswood. Pourquoi ? Tout simplement à cause des nombreuses victimes qu’elle a faites. Mais ceci étant un aparté, revenons au sujet principal. Le physique.

Cette jeune femme a la peau très claire et pourtant souillée jusqu’à la moelle, mesure environ 1m72 pour 64 kg. De nature mince, elle peut d’ailleurs manger tout ce qu’elle veut qu’elle ne grossira pas. Elle a une poitrine plus ou moins développée ; et non, vous ne saurez pas son tour de poitrine. De toute manière, vous serez déjà envoyé dans le décor avant qu’elle ne vous le dise. Bref, on peut remarquer sur son corps svelte, de nombreuses cicatrices dû à de la scarification notamment. Ses cicatrices les plus visibles sont celles qu’elle a sur les deux poignets.

On peut décemment voir un regard de tarée si vous croisez son regard. Un grand sourire de psychopathe pour ne pas finir en reste, caractérisent les premiers traits du visage de la miss. Elle a les yeux rouges dû à des lentilles de couleur. Elle trouve que ça fait plus menaçant ainsi. Et pour bien vérifier cette noirceur qui se tapie sur toute sa personne, elle a même teint ses cheveux en rose. A une époque, elle voulait reproduire le rouge sang qu’elle aime tant mais sa teinture est devenue du rose. Cela ne la dérange finalement pas, elle aime le style qu’elle arbore.

Si vous voulez en savoir un peu plus sur le style vestimentaire qu’elle avait avant d’être enfermée à l’asile, c’est simple. Des robes du plus noir possible, ou bien des robes rouge sang qu’elle adorait mettre lui rappelant un peu ce qu’elle a fait. Il n’y a pas grand-chose à dire de plus sur son physique mais si vous voulez essayer de voir ce corps plus en profondeur, essayez donc seulement.




Description psychologique

On a toujours dit que les gens, de quelques façons que ce soient, étaient nés avec des qualités et des défauts. Oui, certes mais comment expliquer cela… Rei est une jeune femme qui aurait plus de défauts que de qualités. En fait, elle ne laisse apparaître que le côté féroce d’elle, que finalement, il est presque impossible de voir les qualités qui pourraient faire d’elle une personne charmante. Un petit aperçu des quelques qualités que l’on a réussit à faire sortir de son corps.

Discrète : C’est une jeune femme qui reste souvent à l’écart, d’où on peut dire qu’elle est discrète. Elle a tendance à rester en retrait, ne voulant pas trop se mêler non plus aux autres et de plus, elle ne parle beaucoup. D’où on peut dire qu’elle est discrète, sans trop s’effacer non plus.

Minutieuse : Quand elle fait quelque chose, elle le fait avec beaucoup d’attention. Surtout quand elle a une victime qu’elle veut dépouiller, elle fait tout pour récupérer le plus possible et après bah… je ne veux certainement pas savoir de ce qu’elle fait ensuite. Mais ainsi donc, elle reste très minutieuse et pointilleuse dans tout ce qu’elle fait.

Mais… comme je le disais, il est bien plus facile de voir ses défauts. Ses qualités… il faudrait vraiment essayer de creuser en profondeur pour essayer de les voir mais franchement, je délègue ça à quelqu’un qui saura la dompter un de ces quatre. Enfin, si cela arrive. Voici donc le plus gros aperçu de son caractère, à savoir tous ces défauts malsains qui traînent en elle.

Egoïste : Vous pouvez toujours rêver pour qu’elle vous donne une cigarette par exemple ou bien je ne sais quoi d’autre. Elle n’est pas partageuse, mais alors pas du tout. Ou bien, elle fera une exception et encore…

Masochiste : Oh oui, une vraie masochiste. Elle adore qu’on lui inflige des violences physiques. Oui surtout physique. Allez savoir pourquoi mais elle adore se faire maltraiter.

Claustrophobe : Si vous voulez trouver une punition digne de ce nom, et bien enfermez là. C’est aussi simple que ça. Mais presque à vos risques et périls, car une fois enfermée, Rei ne se contrôle plus et soit fait une crise de pleurs, soit elle commence à se frapper contre les murs de la pièce où elle est enfermée. Au choix… mais voilà, vous êtes prévenus. Si vous ne voulez pas qu’elle ne devienne plus hystérique qu’elle ne l’est déjà.

Violente : Cela rejoint un peu tous ses traits de personnalité. Elle ne sait pas s’arrêter quand elle s’y met, c’est d’ailleurs pour ça qu’elle a fait autant de victime sur son passage. Mais elle s’en fiche et arbore plutôt fièrement le fait d’être violente.

Instable mentalement : Elle se parle à elle-même, ou encore, il est impossible de savoir quand est-ce qu’elle va péter un câble et se mettre à mordre ou sauter sur tous les gens qu’elle voit. Elle semble être atteinte d’un dédoublement de la personnalité mais personne n’en est certain à vrai dire. Elle-même non plus, ne sait pas si elle a un double encore plus violent qu’elle, quelque part dans en elle. Une chose est sûre, elle chante la même chanson encore et toujours.

« Promenons-nous dans les bois, tant que la psychopathe n’y est pas ♫. Si elle y serait, elle te trancherait la jugulaire ! Si tu es en retard, je vais te trancher tout-net ♫ »

Perverse : Cela rejoint assez bien le côté masochiste de la jeune femme. C’est qu’elle en a essayé des trucs dans ce domaine, par exemple le BDSM. Puis, elle n’hésite pas à jouer de ses charmes pour parvenir à faire des choses perverses. Elle aime le sexe, c’est indéniable. Il va falloir la calmer la petite.

Voilà, vous savez à peu près tout sur cette jeune femme. Enfin pas exactement ; à vrai dire, il faut savoir que la miss, tous ces traits de caractère se confondent avec ce qu'elle pense être un trouble de la personnalité. Elle n'a aucun souvenir alors comment pourrait-on parler de cette apparition si mystérieuse qui s'en va comme si de rien n'était. Rei ne garde aucun souvenir lorsqu'elle instable mentalement et qu'ainsi, elle laisse place à un double pourrait-on dire. D'ailleurs, ses anciens médecins n'ont jamais voulu se pencher sur ce cas... Cela reste donc bien malheureusement un mystère.



Histoire du personnage

Dossier n° XXX-XXX ; Rei Akimera

12 juillet XX

Je n’avais jamais encore traité une femme pareille ; du moins, je ne pensais plus avoir à traiter ce cas. Elle se fiche de tout lorsque l’on essaie de savoir pourquoi elle a violé un infirmier dans un hôpital où elle se trouvait pour de multiples blessures. Elle se contente de regarder par la fenêtre, en jouant avec une mèche de ses cheveux. Je doute qu’elle dise quelque chose pour aujourd’hui et même les jours à venir… Cette femme est sans cœur, sans scrupules et à même rit lorsque je lui ai demandé pourquoi avoir violé cet infirmier.

De plus, elle semble par moment être instable. Parfois, dans ses gestes, j’ai l’impression que ce n’est plus la même mais comment le savoir réellement ? Impossible pour l’instant, en tout cas. Mlle Akimera semble jouer un jeu un peu trop parfait à mon goût. Il doit se cacher autre chose derrière tout ça. Ce n’est pas la première fois que je dois intervenir, en tant que psychiatre sur ce cas. La dernière fois que j’ai du intervenir pour elle, c’était déjà dans le cadre d’un viol… Deux viols en même pas une année. Il faut vraiment le faire tout de même… Mais bon, vu son imposante aura que l’on peut ressentir lorsqu’elle est énervée et prête à vous mordre, je doute qu’elle va s’arrêter en si bon chemin sur la voix des ténèbres.  


22 Septembre XX

On vient de me refiler cette patiente à problème. Apparemment, elle ne sait pas rester en place celle-là… étant donné que son tout premier « crime » a été de violer un infirmier. Cette fois-ci, c’est bien plus pire. Le juge nous l’a envoyé dans ce centre de déficients mentaux, où apparemment, elle avait plaidé la folie pour éviter la prison à vie. Choix quelque peu judicieux cependant, est-il vraiment certain qu’elle soit atteinte d’une quelque folie ou un trouble que ce soit ? Apparemment, c’est mon job d’essayer de savoir. D’après ce que j’ai lu dans son dossier, son premier psychiatre n’a jamais réussi à lui faire avouer des choses ou du moins, elle aurait juste rigolé quand on lui aurait dit le crime commis. Cette fois-ci, elle joue dans la cours des grands… Ce n’est plus un viol mais un meurtre. Et bien deux meurtres de sang-froid apparemment.

Elle ne dit rien, ne se débattant même pas dans cette camisole qu’elle supporte toute la journée. Classée bien trop dangereuse, la jeune femme serait reléguée dans une cellule tout au fond d’un couloir ; comme si c’était la peste incarnée. Et pourtant, je suis certain qu’il se cache un cœur plus pur et aimant derrière toute cette brutalité. Mais devant son silence, c’est certain qu’elle va me donner du fil à retordre. […]

Je ne veux plus en entendre parler ; non vraiment ! Soit on la bâillonne également, soit je ne sais pas mais c’est un vrai danger public. Elle m’a mordu plusieurs fois jusqu’au sang sans arriver à m’en défaire. Elle ne va vraiment pas bien dans sa tête ! Je délègue la tâche si ardue, mais je ne veux plus jamais avoir affaire avec elle. En plus d’avoir commis l’irréparable à plusieurs reprises, voilà qu’elle mord maintenant. Je ne serais d’ailleurs pas étonnée d’apprendre qu’elle a un trouble de la personnalité. Elle peut se comporter très différemment dans la minute qui suit. Je n’ai pas franchement eu le temps d’analyser en détail ce problème – s’il y est – cela faisait à peine une semaine qu’elle s’est prise à vouloir me manger. Cannibale à ses heures, ce n’est pas en hôpital psychiatrique qu’il faut la mettre, mais dans une prison, un asile, je ne sais quoi d’autres. Mais quelque part, où elle ne se retrouvera avec personne. Elle est destinée à rester seule le restant de ses jours, si elle ne fait un minimum d’efforts pour se sociabiliser et arrêter de voir le mal partout.


2 Octobre XX

Troisième psy… Cette jeune femme d’à peine âgée de 23 ans, donne bien du fil à retordre je vois. Elle paraît si fragile là dans sa camisole blanche, son bâillon pour éviter de mordre, à ce qui paraît. Et le fait qu’elle soit attachée en plus de ça… Certainement, pour éviter qu’elle ne veuille me sauter dessus. Une vraie sauvage qui a mérité ce qui lui arrive dans un sens. Enfin, maintenant, comment l’aider ? Les médecins m’ont dis que depuis une semaine environ, quand ils lui enlèvent le bâillon pour qu’elle puisse manger, elle leur recrache la moitié à la figure. Je me demande bien ce qu’elle cherche à faire… De même, qu’elle semble toujours chanter des paroles qui sont aussi noires qu’elle. Je ne les ai pas relevées, je voudrais que ce soit elle qui me les dise.

J’ai alors tenté à plusieurs fois de lui enlever son bâillon mais chaque fois, elle secouait la tête telle une forcenée pour que je ne puisse rien faire. Qu’est-ce qu’elle cherche à faire ? Qu’a-t-elle dans la tête pour vouloir agir comme ça ? Si, elle ne fait pas un seul effort, je ne risque pas pouvoir l’aider et cette jeune femme risque bien d’être envoyée dans le seul endroit où l’on traite les détenus comme de vraies victimes. Je parle bien entendu de l’asile carcéral Ravenswood. Si vous me demandez comment je connais cet asile ; et bien, c’est pourtant simple.

Il est de notre devoir de connaître tous les établissements s’occupant de détenus et de criminels comme cette jeune femme. Puis, apparemment, personne ne sait vraiment ce qu’il s’y passe. Je souhaite de tout cœur que cette jeune femme n’y aille pas mais si c’est vraiment le dernier recours, et bien c’est que ce doit être comme ça. […]


15 octobre XX

Je suis toujours cette demoiselle avec beaucoup d’attention et je vis enfin ce qui va me mener sur cette conclusion. Elle est atteinte d’un trouble de la personnalité, mais qui ne se montre que rarement. D’après les rapports de mes collègues, celle-ci n’a jamais montré de signes avant coureurs à un quelconque changement de personnalité. Et pourtant… Un jour, lorsque j’étais de nouveau venu la voir afin d’essayer d’avoir une discussion décente avec elle, celle-ci m’a très clairement renvoyé balader en me disant simplement « Laissez-là ! » Je voulais encore discuter avec cette autre personnalité, qui me semble presque plus violente que Mlle Akimera elle-même mais comment en être certain ? Impossible, car dès l’instant d’après, elle avait déjà disparu. Me retrouvant alors avec une jeune femme légèrement désappointée. Ainsi, elle ne doit pas savoir qu’elle est atteinte d’un trouble de la personnalité aussi rarissime dans le fait qu’elle ne vient pas souvent.

C’est bien mystérieux tout ceci et je veux en savoir plus. Seulement, à chaque jour passant, à chaque essai c’est une même rengaine que j’ai devant moi « Mais de quoi parlez-vous ? Moi avoir une autre personnalité ? C’est vous qui délirez docteur, je devrais peut-être achever votre souffrance. J’en serais ravie d’ailleurs. » Elle me menace indirectement de me tuer, et pourtant, comparé à elle, je me trouve en état de force. Je n’ai aucunes entraves alors elle ne risque pas de pouvoir me tuer comme ça.


24 Décembre XX

Un nouveau drame est arrivé ; on vient de m’avertir. Pour cette soirée du réveillon de Noël, on a exceptionnellement laissé la jeune femme, libre de ses mouvements mais toujours dans l’enceinte de l’hôpital psychiatrique. La soirée se passait plutôt bien en apparence… Je dis bien en apparence. Les infirmières sont d’ailleurs encore sous le choc après m’avoir raconté ce qui s’était passé.

« Tout… tout d’un coup, elle a prit sa fourchette et puis… elle s’est élancée sur le premier venu. On ne sait pas ce qui lui est passé par la tête mais elle lui a planté sa fourchette dans la gorge avant de commencer à le frapper jusqu’à ce qu’il soit mort. Nous n’avons rien pu faire, nous avions tellement peur qu’elle s’en prenne également à nous… Et là heureusement, un médecin est arrivé et lui a injecté au moins deux doses de sédatifs… Mais ce fut moins une avant qu’elle ne se décide à attaquer tout le monde. »

Ainsi donc, elle a encore tué quelqu’un… Partant alors la voir dans sa cellule, ce n’est même plus une chambre – je constate qu’elle est une loque complet. Je m’approche d’elle comme je veux, à cause des sédatifs, elle ne bouge pas. C’est malheureux pour elle mais à présent, je pense qu’il va falloir la faire incarcérer dans l’asile carcéral Ravenswood. Il n’est plus possible pour elle de rester ici, dans cet hôpital où elle a commis l’irréparable.

-----------------------------

Et nous voici aujourd’hui, un jour de Janvier. Dans le froid le plus total, en camisole, bâillonnée et même menottée aux chevilles pour être certaine de ne pas me dérober, j’avance en regardant le sol de ce blanc bien trop pur. Cette neige que j’ai envie de repeindre en rouge. Rouge sang, avec le sang de ces hommes en blanc qui prennent multiples précautions. Où je vais ? Dans cet asile qui ne me gardera pas si longtemps que ça à vrai dire. Je traîne des pieds, je suis à nouveau sous sédatif. Mais pas aussi puissant que ce que j’ai déjà pu prendre. Je suis calme de l’extérieur mais à l’intérieur, si je pouvais, je laisserais tout exploser.

J’ai la tête qui tourne en plus de ça et on me tire pour que j’avance. Je suis dépouillée de mes vêtements et la seule tenue qui me reste, c’est ma robe rouge sang. Heureusement d’ailleurs, comme ça, elle me fera penser à tous ces crimes, tout ce sang versé et que je verserais encore, à la moindre occasion. Mais non, ce ne sera pas pour demain c’est certain. C’est bien dommage même. Mais me voilà un moment après de marche dans ce froid qui me glace le sang et les membres – devant les portes de l’Asile carcéral Ravenswood. D’ailleurs, j’ai envie de sexe. C’est con à dire mais j’ai envie de me faire baiser, même dans un endroit aussi sinistre que celui-ci. Je m’en fiche à vrai dire.

Et cela va faire quelques jours à présent que je suis ici. J’ai été littéralement jetée par ces hommes qui n’avaient pas pris soin d’enlever ma camisole et mon bâillon. Non au contraire, ils m’ont laissé comme ça aux mains de nouvelles personnes en blouse blanche. Ils ont trop peur que je débite toujours ma chanson ou des menaces qu’ils me laissent ce bâillon. Seulement, ils ne savent pas que pour moi, être entravée de la sorte, me fait plus plaisir qu’autre chose. M’enfin… je doute arriver à sortir d’ici, d’après le personnel.



Informations complémentaires

Artiste de votre avatar ?
Yuno Gasai de Mirai Nikki
Comment avez-vous découvert Ravenswood ?
un peu par hasard en cherchant sur les top sites
Qu'en pensez-vous ?
Super contexte j'adore !
Un dernier mot ?
J'espère être à la hauteur de ce contexte qui me paraît juste superbe en terme de possibilités de jeu

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rei Akimera

avatar

Messages : 5
Date d'arrivée : 23/06/2014

Matricule
Âge: 24 ans
Sexualité: Hétérosexuelle
Numéro:

MessageSujet: Re: [TERMINE] Une tarée s'invite sur les lieux   Dim 29 Juin - 12:32
.
Hum.. j'aime pas trop devoir faire un up mais je le fais quand même^^'

*on voit pas la meuf qui est juste très motivée ><*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sam Killoran
► GARDIENNE

avatar

Messages : 483
Date d'arrivée : 09/02/2013

Matricule
Âge: 28 ans
Sexualité: Pansexuelle
Numéro: #10-28G

MessageSujet: Re: [TERMINE] Une tarée s'invite sur les lieux   Ven 4 Juil - 21:08
.
Hello Rei, et désolée pour le retard, j'avais pas vu que ta fiche était finie ! Tu as bien fait du up, du coup ! Et puis j'étais pas mal occupée en plus, ok. Mais voilà, ça y est, je me suis enfin posée et j'ai lu ta fiche. Et. Bon. Je suis désolée, mais y a pas mal de choses qu'il va te falloir revoir...

Qu'elle soit de nationalité japonaise, ok, mais on est en Angleterre. Pourquoi l'envoyer à Ravenswood du coup ? Est-ce qu'elle est née en Angleterre et elle y a passé sa vie ? Auquel cas, elle aura la nationalité anglaise, et aura tout au plus des origines japonaises. Sinon, si elle est japonaise mais qu'elle est juste sur le sol anglais sans avoir la nationalité, si elle commet un crime, elle sera renvoyée au Japon, et pas jugée en Angleterre.

Physique:
Du sang sur ses vêtements. Pourquoi ? Non. Quand elle arrive à Ravenswood, si elle a du sang sur ses vêtements, on les lui lave, et on lui en file des propres. Elle se promènera pas tous les jours avec du sang sur les vêtements parce qu'elle en avait sur elle quand elle est arrivée.
Yeux rouges -> Nope, pas de lentilles à Ravenswood. Pas d'accessoires décoratifs tout court. Donc elle aura les yeux de sa couleur naturelle. Elle pouvait en porter avant, mais une fois dans la baraque, c'est fini.
Cheveux roses -> Ok, mais elle ne pourra pas continuer à les teindre une fois dedans. Et par contre. La teinture rouge qui déteint vire à l'orange, mais certainement pas au rose...

Psycho:
Ses anciens médecins n'ont jamais voulu se pencher sur ce cas...? Désolée, mais il va falloir expliciter un peu ça, parce que ça sort de nulle part. Et ça me semble un peu absurde. D'autant que c'est pas expliqué ni justifié.

Histoire :
Bon. Je suis désolée, ça va pas être facile à entendre, et c'est pas vraiment facile à dire. Mais ça va pas trop. Ton histoire est bourrée d'incohérences ; on passe allègrement de l'une à l'autre.
Je comprends que tu aie eu envie de faire ton histoire sous la forme de différentes notes des gens qui ont pu s'occuper de Rei. Mais je pense que ton histoire perd énormément en crédibilité à ce niveau-là, parce que les notes que tu nous proposes n'ont rien de professionnel. Ça ressemble plus à un journal intime, mais encore une fois, y a pas du tout de suivi psychiatrique derrière, aucune base, aucun fondement, rien du tout. C'est chiant, c'est super chiant, mais ce format ne t'aide pas, bien au contraire. Et si tu veux donc garder l'histoire de ton personnage inchangée, je te recommande de passer par un autre format, peut-être plus classique, mais où tes lacunes en psychiatrie et en psychologies ne seront pas un frein pour toi.

Ensuite. On s'en fout qu'elle de pourquoi elle a violé un infirmier, pourquoi lui poser la question ? Rien à battre. Si la nana a violé deux personnes en moins d'un an et qu'on sait que c'est elle, elle n'a rien à foutre en hôpital psychiatrique, mais devrait être en prison, point barre. Les violeurs ne sont pas forcément internés, hein. Le viol est un crime, et pas une tare mentale. Et on n'évite pas la prison juste parce qu'on plaide la folie, hein. Ça serait trop facile sinon. D'autant qu'il n'y a aucune base sur laquelle justifier sa folie. Tu peux pas dire "Au fait, je plaide la folie" lors de ton jugement, hein. Y a des test psychologiques très poussés qui seront faits, pour vérifier si oui ou non elle est saine mentalement. Et vu que tous les psys dans ton histoire semblent se gratter la tête sceptiquement, on ne lui aura certainement pas accordé la folie, mais on l'aura envoyée en taule et puis c'est tout.
Ton personnage ne peut pas avoir à la fois l'air d'être parfaitement sain d'esprit quand elle se fait interroger par les psys et en même temps les terrifier. Et une meuf qui a violé deux mecs (?) et tué quelqu'un ne peut pas cacher un coeur pur et aimant, aucun psy ne croira à ça, hein. Les psys à qui on va la confier seront rodés et auront vu des cas bien pires que Rei. Donc ils ne seront pas naïfs au point de se dire qu'en fait elle est gentille, mais elle est juste incomprise.

Et ensuite pour l'épisode de Noël, désolée mais c'est non. On ne retire pas une camisole de force à une prisonnière qui doit de toute évidence être restreinte à tout moment, juste parce que c'est Noël. Donc ça ne tient pas du tout la route.

Bref. Je pense que si tu veux garder la trame de ton histoire (les viols, puis les meurtres), il va falloir remanier ça sacrément pour le faire passer. Mais les points de vue des psys ne t'aident pas du tout, au contraire. Je te souhaite bon courage pour les modifications. J'espère que ça ne te décourage pas trop. On est exigeants pour les fiches, mais c'est parce que le forum se veut réaliste avant tout. Et malheureusement, ta fiche ne l'est pas vraiment, dû aux nombreuses incohérences que l'on peut relever dans ton histoire.

Bon courage, n'hésite pas à contacter le staff si tu as une question ou besoin d'aide. Et encore une fois désolée pour le retard que j'ai pris pour la modération de ta fiche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rei Akimera

avatar

Messages : 5
Date d'arrivée : 23/06/2014

Matricule
Âge: 24 ans
Sexualité: Hétérosexuelle
Numéro:

MessageSujet: Re: [TERMINE] Une tarée s'invite sur les lieux   Dim 6 Juil - 14:59
.
Ah okay merci de ces précisions, je ne pensais pas que le truc des lentilles et teinture ne seraient pas acceptées telles quelles.

Je vais voir ; je ferais signe tôt ou tard
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sam Killoran
► GARDIENNE

avatar

Messages : 483
Date d'arrivée : 09/02/2013

Matricule
Âge: 28 ans
Sexualité: Pansexuelle
Numéro: #10-28G

MessageSujet: Re: [TERMINE] Une tarée s'invite sur les lieux   Dim 6 Juil - 21:07
.
Bah la teinture en soi, c'est pas un souci. C'est juste que le rouge ne déteint pas en rose. Mais elle peut très bien s'être teint les cheveux en rose une fois parce qu'elle avait envie, hein xD C'est juste qu'elle ne pourra pas l'entretenir à Ravenswood, à moins de conclure un marché avec un gardien.

Pour les lentilles, par contre, on est des bâtards, et tout ce qui est accessoire décoratif est récupéré.

Et bon courage pour les modifs. Comme dit, si jamais tu as besoin d'aide ou si tu as des questions, n'hésite pas à me poker !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rei Akimera

avatar

Messages : 5
Date d'arrivée : 23/06/2014

Matricule
Âge: 24 ans
Sexualité: Hétérosexuelle
Numéro:

MessageSujet: Re: [TERMINE] Une tarée s'invite sur les lieux   Lun 7 Juil - 11:36
.
Pas de souci, je te remercie !
Je vais juste peut-être mettre du temps par contre car en ce moment, irl je suis un peu claquée avec le taff tout ça
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sam Killoran
► GARDIENNE

avatar

Messages : 483
Date d'arrivée : 09/02/2013

Matricule
Âge: 28 ans
Sexualité: Pansexuelle
Numéro: #10-28G

MessageSujet: Re: [TERMINE] Une tarée s'invite sur les lieux   Mar 8 Juil - 22:59
.
Pas de soucis, je comprends xD Je ne comprends que trop bien. C'est fatiguant la vie active !
Repose toi, prends ton temps. Et comme dit, si t'as besoin d'aide, hésite pas !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rei Akimera

avatar

Messages : 5
Date d'arrivée : 23/06/2014

Matricule
Âge: 24 ans
Sexualité: Hétérosexuelle
Numéro:

MessageSujet: Re: [TERMINE] Une tarée s'invite sur les lieux   Mer 9 Juil - 12:01
.
Encore merci vraiment ! =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sam Killoran
► GARDIENNE

avatar

Messages : 483
Date d'arrivée : 09/02/2013

Matricule
Âge: 28 ans
Sexualité: Pansexuelle
Numéro: #10-28G

MessageSujet: Re: [TERMINE] Une tarée s'invite sur les lieux   Mer 9 Juil - 20:33
.
Pas de soucis ! =)
Et dans tous les cas, quand tu auras terminé de modifier ta fiche, n'hésite pas à uper à nouveau ! (ou à me MP, même, si tu veux !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [TERMINE] Une tarée s'invite sur les lieux   
.
Revenir en haut Aller en bas
 

[TERMINE] Une tarée s'invite sur les lieux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ravenswood :: L'asile carcéral Ravenswood :: Registre des occupants-