AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Le contexte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dorian Klein
► GARDIEN EN CHEF

avatar

Messages : 1196
Date d'arrivée : 23/03/2011

Matricule
Âge: 28 ans
Sexualité: Pansexuelle
Numéro: #01-28G

MessageSujet: Le contexte   Mer 15 Juin - 21:35
.
L'asile carcéral le plus redouté d'Angleterre


D'où que vous veniez, vous avez certainement déjà entendu parler de Ravenswood. C'est un nom que l'on prononce sur le bout des lèvres, dans un souffle presque inaudible, comme si sa seule évocation pouvait attirer le mal. Et si c'était le cas ? Ravenswood n'est pas un endroit anodin. Ce n'est pas une simple prison. Certains vous diront même que c'est l'enfer sur terre. Mais ceux qui y ont vraiment séjourné ne vous diront rien, car un passage à Ravenswood laisse de profondes cicatrices, qui ne pourront peut être jamais se refermer complètement.

Bâtie au cours de l'hiver 1835 au début de l'époque victorienne, la majestueuse demeure aristocrate qui accueille aujourd'hui la prison n'a pas toujours servi ce sombre dessein. Elle fut à l'origine construite sous les ordres de Lord Édouard Ravenswood, riche bourgeois de son état, pour y loger sa famille pendant presque vingt ans. Une nuit d'automne, profitant de l'absence de son mari parti rejoindre une réunion de la société mondaine, Marie-Louise Ravenswood étouffa ses deux enfants sous leur oreiller avant de se donner la mort par pendaison dans le grenier. Lorsque Édouard revint cette nuit là, le terrible drame le marqua à vie. Dans l'année 1852, il revendit la demeure au profit de la science, joignant ses efforts et ses biens financiers pour aider la médecine à soigner les personnes mentalement perturbées, comme avait pu l'être sa défunte épouse. Lorsqu'il mourut en 1883, son testament déclarait léguer l'entièreté de sa propriété et de sa fortune au directeur de l'asile psychiatrique qui avait prit place dans sa demeure. Pouvant ainsi jouir de nouveaux fonds financiers considérables, des travaux furent entrepris pour agrandir la demeure, ajoutant de nouveaux locaux plus modernes afin de traiter des patients atteins de cas de plus en plus difficiles à traiter.

Ce n'est que des années plus tard, en 1975, que l'asile Ravenswood se transforma en asile carcéral, accueillant en son sein non plus seulement des aliénés, mais aussi des criminels. Et c'est sous la coupe de l'étrange et nouveau directeur depuis 2005, Gordon Samuel Mendfields, que l'établissement étendit sa renommée à l'échelle européenne, se vantant de ses résultats irréprochables en matière de ré-insertion et de soins médicaux. Très vite, Ravenswood devint une référence en matière de criminalité. On y envoya en priorité tous les individus les plus dangereux, ayant pour la plupart commis des actes abominables, qu'ils soient sains d'esprit ou non. Car c'est là que réside la spécificité de l'établissement : ce n'est pas qu'une simple prison. Ce n'est pas qu'un asile. C'est les deux en même temps.

Aujourd'hui, en 2013, l'asile carcéral Ravenswood est le plus redouté d'Angleterre. Financé par le pays, on y obtient des résultats sans appel : aucune récidive n'a jamais été constatée après un séjour passé à Ravenswood. Mais peut-on seulement en sortir... ? Peut-on seulement y survivre... ? Car toutes les sombres et sanglantes rumeurs qui circulent sur cet enfer pourraient bien être fondées. Il se pourrait bien que les gardiens soient des êtres sadiques, que les médecins soient plus intéressés par leurs expériences douteuses que par la santé de leurs patients, et que le personnel trempe dans des histoires louches. Il se pourrait bien que dans les sous-sols de la demeure se trouve une aile exclusivement destinée à la torture et aux méthodes de médecine barbares d'une époque révolue. Alors, lorsque le marteau du juge tombera sur son bureau, résonnant dans tout le tribunal tel le glas de votre trépas, priez pour qu'il ne vous envoie pas à Ravenswood, où vous regretteriez seulement d'exister.



Dernière édition par Dorian Klein le Lun 11 Nov - 15:14, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorian Klein
► GARDIEN EN CHEF

avatar

Messages : 1196
Date d'arrivée : 23/03/2011

Matricule
Âge: 28 ans
Sexualité: Pansexuelle
Numéro: #01-28G

MessageSujet: Re: Le contexte   Mer 30 Jan - 22:57
.
Annotations de bas de page


Alors que les portes de Ravenswood se referment derrière vous et que vous êtes prêt à mettre un pied en enfer, vous devez bien vous demander ce qu'il va advenir de votre liberté. Et bien, voici quelques petites informations importantes pour que vous compreniez bien l'ambiance et le fonctionnement du jeu, et que vous puissiez entrer dans le RP en toute sérénité (et sans faire de boulette !).

Le but premier d'un forum RPG est de se faire plaisir, de s'évader à travers ses écrits narrant l'histoire de son personnage. C'est pourquoi, dans un soucis de liberté de jeu et d'élargissement des possibilités de RP, vous avez le droit de vous promener un peu partout (sauf quand c'est précisé que c'est interdit d'accès pour une quelconque raison). Cela signifie que, même si vous jouez un personnage détenu aliéné, vous pouvez le faire sortir de sa cellule et le faire se promener dans les autres niveaux ou même à l'extérieur (cela vaut aussi pour les autres personnages). Ceci dit, ici sur le forum nous privilégions fortement le réalisme. Il faut donc savoir faire la part des choses, et ne pas pousser mémé dans les orties. Si vous avez le moindre doute pour une quelconque situation, n’hésitez pas à demander au staff.

Très important : Ravenswood est un forum RPG de type huis-clos, c'est à dire que tout le jeu se passe entre les murs de la baraque et du domaine, rien en dehors. Une fois entré(e) à Ravenswood, vous ne pouvez plus en sortir (pour les détenus c'est évident mais cela vaut aussi pour les membres du personnel, quels qu'ils soient). En tant que membre du personnel, vous savez sous quelles conditions vous acceptez votre embauche : aucune sortie possible jusqu'à la fin de votre contrat. Si Ravenswood accepte de faire travailler des médecins au passé trouble censés être interdits d'exercer, par exemple, ce n'est pas sans contreparties. Aucun contact avec l'extérieur n'est possible, sauf par téléphone, par lettres ou par email si votre personnage possède son propre ordinateur dans sa chambre, mais aucun contact physique n'est possible. Les visites sont donc également interdites. Sachez également qu'à la signature de votre contrat, vous êtes obligé(e) de signer une clause de confidentialité qui vous interdit strictement de parler de ce qui se trame entre les murs de la baraque, et ce pendant votre temps de travail mais également après la fin de votre contrat. Si vous ouvrez votre bouche et que vous devenez un peu trop bavard(e), quelqu'un se chargera de vous retrouver pour vous rappeler que le silence est de mise, et pas forcément d'une manière délicate...

Autre point. Les gardiens sont très présents au sein de tous les niveaux, mais il peut arriver qu'ils ne soient pas toujours là à vous surveiller. Cela ne veut pas dire que c'est la fête du slip et que vous pouvez faire tout ce que vous voulez ! Des caméras de surveillance sont installées quasiment partout dans le domaine, même si ce n'est pas précisé dans les descriptions des différents lieux. Sachez donc que vous êtes constamment surveillés et qu'en cas d'infraction, vous subirez les conséquences qu'auront engendrées vos actes (mais c'est là que ça devient intéressant !).

Ensuite, sachez qu'à votre arrivée tous vos effets personnels vous sont confisqués. Vous ne pouvez donc pas avoir d'arme, de couteau ou même un mp3 (sauf cas exceptionnel approuvé par l'administration). En tant que détenu(e), vous n'avez pas le droit à grand chose à part quelques objets comme des cigarettes si vous réussissez à passer un marché avec un gardien, ou quelque chose dans le genre. Même vos vêtements doivent rester simples (non, il n'y a pas d'uniforme obligatoire, sauf peut être des camisoles de force pour les détenus les plus intenables, suivant les situations) : pas de ceinture, pas de froufrous, pas de tenue hors de prix, pas de bijoux, pas de chaussures à talons, etc. Pour les membres du personnel c'est différent, eux peuvent avoir des objets voire même des armes (pas d'arme à feu cependant). Le personnel médical peut user de sédatifs au besoin, et les gardiens se baladent souvent avec une matraque. Très peu d'entre eux possèdent des armes blanches, car c'est logiquement interdit, mais méfiez vous tout de même.

Les animaux sont strictement interdits au sein de l'établissement. Mais vous pouvez croisez, de temps en temps, un chat errant dans la cour, par exemple. Ou des rats dans les sous-sols de la baraque...

Au sein de Ravenswood on trouve bien des gens bizarres. Des cannibales, des schizophrènes, des criminels au plus haut niveau de dangerosité... Mais attention, sachez que, bien que le réalisme soit prôné sur ce forum, certaines choses sont hors limites. Nous sommes sur un forum RPG mais, bien que tous ses écrits soient purement fictifs, ce n'est pas une raison pour y faire passer des fantasmes douteux. Un exemple concret : la pédophilie est strictement interdite. Toute fiche qui présentera un personnage pédophile sera strictement refusée. Par contre, si le personnage a été victime de pédophilie dans son enfance, c'est accepté. En tant que victime donc, mais sûrement pas en tant que bourreau.

D'autres informations sont susceptibles d'être ajoutées au fur et à mesure en fonction des besoins du jeu et des questions des membres.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Le contexte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ravenswood :: L'asile carcéral Ravenswood :: Paperasse administrative-